Natalie et Chris

Natalie et Chris

Début 2018, après quelques recherches, nous avons commencé à contacter quelques cliniques pour nous renseigner sur leur programme de maternité de substitution. Et aujourd’hui, je suis assis ici à regarder mon bébé de près de cinq mois qui est parfait, en bonne santé, et la joie complète de nos vies, et sans Louise rien de tout cela aurait été possible.

Notre parcours pour avoir une famille a été longue, j’ai eu des problèmes et ne pouvait pas tomber enceinte naturellement, j’ai essayé des FIV à quelques reprises à Londres et en Espagne, mais sans résultat et finalement j’ai réalisé que la maternité de substitution serait mon dernier espoir. J’ai commencé mes recherches en ligne et assisté à des conférences sur la maternité de substitution organisés par quelques cliniques de substitution différentes d’Ukraine et de Géorgie. Mais je n’étais pas convaincu complètement que je ne savais absolument rien sur la GPA et ne voulait pas en discuter avec n’importe qui, au lieu de cela voulait juste m’éduquer sur la maternité de substitution en faisant des heures de recherche en ligne.

Finalement, j’ai choisi la clinique de Kiev, en Ukraine et Louise était ma coordinatrice, bien qu’au début je pensais que ce voyage sera très compliqué, nous avons trouvé que tout s’est très bien passé dès notre première visite en Ukraine, la signature du contrat, le choix de la mère porteuse, même notre mère porteuse est tombée enceinte dès la  première tentative et nous avions des nouvelles d’elle régulièrement par Louise.

Tout se passait selon le plan et nous nous attendions à avoir notre bébé dans quelques mois, mais à environ 28 semaines, nous avons reçu un appel de la clinique nous disant que notre mère porteuse avait quelques problèmes et avait été admise dans son hôpital local. Nous avons été informés plus tard qu’elle avait le sac rompu et 2 jours plus tard, elle a subi une section césarienne d’urgence. Notre bébé est né quelques jours après la fin de la semaine 28.

Nous avons pris le premier vol pour l’Ukraine mais à cause de la situation Covid tout était compliqué et j’étais devenu tellement inquiète que je n’étais même pas en mesure de faire quoi que ce soit, et Louise a littéralement tout organisé pour moi.

Nous avons resté en Ukraine pendant deux mois car notre bébé était en unité de soin parce qu’il était très prématuré et avait un poids très faible à la naissance. Ces deux mois n’ont pas été faciles dans un pays étranger, mais le soutien que j’ai reçu de Louise ne peut pas s’exprimer par des mots.

Enfin, nous avons eu l’autorisation de sortir notre bébé de l’hôpital et Louise et son équipe avaient organisé tous nos documents avant notre retour, donc nous n’avons pas eu à attendre avant d’être réunis avec nos familles. En moins d’une semaine, nous étions de retour à Londres.

C’est vrai que nous avons eu des moments difficiles, mais la vie n’est jamais facile. Les processus de maternité de substitution peuvent être compliqués, il est donc très important de choisir les bonnes personnes qui vous aideront avec leur cœur et qui prennent vraiment soin de vous alors assurez-vous de trouver ces personnes dès le début.

J’ai eu beaucoup de chance d’avoir Louise à mes côtés. Elle et son équipe ont tout fait pour moi, et ça n’a pas de prix. Pendant ces deux mois en Ukraine, ils ont tout organisé pour moi afin que je puisse consacrer du temps à mon bébé.

Je ne peux vraiment pas remercier assez Louise pour avoir fait de moi une maman fière et pour s’être tenu à mes côtés comme une meilleure amie à chaque étape de cette aventure.