Clemence & Baptiste, l’espoir pour vitamine

Clemence & Baptiste, l’espoir pour vitamine

Notre histoire…nos lumières au bout du tunnel…ou plutôt les soleils de nos vies….

Nous souhaitions être parents depuis 2011, et notre parcours pour le devenir a été long et semé de beaucoup d’embûches, de successions d’échecs, d’espoirs et de désillusions, au point même que certains médecins trouvaient notre dossier complexe avec les années qui s’écoulaient ; un médecin nous avait même indiqué que je ne pourrai jamais porter d’enfants…

Les échecs, les opérations et le pessimisme de certains médecins, n’ont jamais eu raison de notre volonté à créer notre famille. J’avais tant essayé de tenter de porter nos enfants, mais le sort s’acharnait, car après 5 ans de FIV et un nombre incalculable de transferts d’embryons J3 et /ou J5, je n’arrivais jamais à tomber enceinte.

Nous avons donc entrepris des recherches pour envisager une GPA à l’étranger, nous nous étions résolus à tenter de devenir parents avec l’aide d’une mère porteuse. En 2018, nous avons envoyé des mails de prise de contact, et un jour Hélène nous passa ce coup de téléphone qui allait changer notre vie plusieurs mois plus tard…

Malgré notre dossier avec un passif médical et PMA chargés, Hélène croyait en nos chances de devenir parents…et par moment même plus que nous (oui parfois le découragement et la tristesse nous faisaient un peu baisser les bras).

Il faut savoir qu’en 2011, nous avions connu une fausse couche précoce et une geu cornuale avec ablation de la trompe droite, résection de la corne utérine droite et hémorragie interne (3 litres de sang perdu) qui a failli me coûter la vie, et des adhérences importantes qui ont endommagé ma trompe gauche qui a dû être retirée en 2016 car un hydrosalpinx l’avait rendue inopérante.

C’est également en 2016, que l’on a découvert que j’avais aussi de l’endométriose. En me lisant, vous vous demandez certainement pourquoi nous n’avons pas abandonné après tout cela…C’est l’espoir comme une vitamine en vous qui se renouvelle sans cesse.

Mais revenons à ce coup de téléphone d’Hélène, qui nous a accompagné dans notre projet de parents d’intention.

Et si nous devions recommencer, c’est à elle et seulement elle que nous nous fierons à nouveau, car elle est un des éléments décisifs de notre bonheur. En effet, au bout de la énième tentative de FIV, je perdais la motivation, car le premier et le dernier transfert avec une mère porteuse s’était soldé par un échec. Sachant que nous avions bénéficié d’un don d’ovocytes. Pour moi c’était l’échec de trop…avec moi ça ne marchait pas, avec une mère porteuse également…il fallait donc s’arrêter…. Mais Hélène nous a convaincu de ne pas abandonner et de retenter. On n’était pas loin du but, elle avait raison car notre mère porteuse avait eu un test beta HCG faiblement positif…

Hélène proposa alors de changer de donneuse, et qu’elle allait tout faire pour nous trouver une donneuse d’ovocytes avec qui ça marcherait. Après deux mois, pas de nouvelle probante… mais notre donneuse initiale se proposa de retenter, à titre gracieux si cela ne marchait pas.

Nous avons accepté la proposition de retenter une nouvelle fois avec elle mais en lui donnant la rétribution financière légitime, car nous savions l’engagement physique que demandait une stimulation ovarienne.

Et enfin une bonne nouvelle…. Plusieurs blastocystes de top qualité avec des DPI favorables…mon Dieu quelle bonne nouvelle !!!!…la première depuis 8 ans…Nous en avons pleuré comme l’annonce d’une grossesse. Hélène si heureuse pour nous…Nous étions tous heureux comme si la mère porteuse était déjà enceinte… Pas encore, mais les chances de plusieurs tentatives étaient là…

C’était l’euphorie pour nous….au point d’envisager que je puisse tenter un transfert d’embryons….avec moi…oui oui nous osions y penser après 5 ans de FIV avec échec successifs d’implantation, car l’important est d’y croire et de ne rien regretter. Nous avons alors fait cette demande à Hélène.

Après avoir vérifié médicalement, juridiquement et contractuellement que cela était possible, Hélène nous a soutenu pour que cela puisse se faire, et a mis en place les mesures qui ont permis que cela se fasse tel que nous le souhaitions.

Ainsi, j’ai eu le transfert mi-octobre 2019…Nous espérions un miracle sans trop y croire, de toutes les façons la prochaine marcherait forcément avec la mère porteuse….Mais tout était aligné pour nous…Nous avions attendu des années pour atteindre cet objectif…et là, 13 jours après, mon prélèvement sanguin était POSITIF pour la première fois depuis 2011… 

« Non ce n’est pas possible le labo a fait une erreur » ai-je crié et mon mari incrédule me répétait « je ne pense pas ma chérie…je crois que tu es enceinte. » « Impossible je ne peux pas tomber enceinte, même un médecin me l’a dit »… Le lendemain, je refis un test, le surlendemain un autre, et une semaine après également, et le taux beta HCG ne cessait de grimper, et pas qu’un peu…le labo n’avait pas fait d’erreur finalement, j’étais enceinte non d’un mais de deux raisons de vivre…Malgré tout, après tant d’années, le doute ne vous quitte que difficilement, il l’a fait durant cette première échographie où j’ai pu voir les pulsations cardiaques de notre fille et de notre fils…

J’ai porté mes enfants, grossesse à risque, et je les portés jusqu’à 35 SA …plus loin que tous les pronostics des médecins qui évoquaient au mieux 6 mois de grossesse avec mon utérus cicatriciel…Ils sont nés un peu prématurés en mai 2020 pendant le premier déconfinement 1,9 kgs pour notre fille et 2,5 kgs pour notre fils.

Aujourd’hui, ils ont un peu plus de 5 mois, presque 7 kgs pour notre fille et 7,5 kgs pour notre fils…Ils se portent à merveille, grâce à Dieu.

Nos remerciements ne seront jamais assez nombreux pour dire à Hélène combien nous lui sommes reconnaissants pour ce qu’elle a fait pour nous…et surtout d’y avoir cru avec nous.

Je veux dire aux parents d’intention de ne pas perdre espoir, de persévérer, de s’écouter pour n’avoir aucun regret et qu’ils peuvent confier leur projet parental à Hélène, car elle sera digne de la confiance qu’ils lui accorderont.

Sa bienveillance, son empathie, son écoute, sa patience et son professionnalisme nous ont permis d’être les heureux parents de nos jumeaux.

Nous avons un déficit de sommeil comme tous les jeunes parents, mais un bonheur incomparable lorsque notre fille et notre fils nous sourient. Sans la participation d’Hélène, nous n’aurions jamais connu cela ; sans son appel un jour de 2018 nous ne pourrions témoigner de notre parcours avec une fin heureuse.

Voilà notre histoire, nous espérons qu’elle pourra édifier, vous futurs parents, car nous vous souhaitons de la faire votre.